Rolando Toro Araneda *         

             1924-2010 

D’origine chilienne, Rolando Toro Araneda est né 19 Avril 1924. Il  décède le 16 Février 2010 à Santiago où les médias lui ont rendu un très large hommage.


Instituteur en 1943, il enseigne dans les villes et dans les campagnes entre 1944 et 1957.  A la fin des années 50, il a ses premières intuitions sur le système Biodanza®. En 1964, il lui est proposé une chaire de Psychologie à l’Université du Chili. Puis, il devient Professeur au centre d’Anthropologie médicale où il réalise des recherches sur l'expression de l’inconscient et les états d’expansion de conscience.

C’est à l’hôpital psychiatrique de Santiago, entre 1966 et 1973, qu’il effectue ses premières expériences en Psychodanza. Grâce aux apports de la biologie, de l’anthropologie, de l’ethnologie, de la psychologie, et des sciences du vivant d’une manière générale, il met en évidence l’importance des effets de la musique sur le mouvement humain et les émotions. A partir de 1976, la psychodanza devient la Biodanza®. Rolando Toro s’installe alors au Brésil pour enseigner cette nouvelle proposition.

 

La France et la Suisse découvre la Biodanza® en 1984 grâce aux professeurs Raul Terren, Veronica Toro, la fille de Rolando, et Hélène Jeanne Lévy Benseft.

 

La Biodanza® connait un essor important chez les Européens. En 1990, Rolando Toro Araneda s’installe à Milan pour participer au développement de son mouvement dans toute l’Europe. De nombreuses écoles de formation s’ouvrent en Allemagne, en Espagne, en Angleterre, en France, en Suisse, aux Pays-Bas, et en Italie.

 

Rolando Toro retourne au Chili en 1997 où il coordonne le mouvement de la Biodanza® dans le monde.

 

Aujourd’hui, la Biodanza® est présente en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, au Canada, en Europe de l’Ouest, en Europe du Nord, en Afrique du Sud, à La Réunion, mais aussi au Japon, en Australie et en Israël.

 

Rolando Toro Araneda s'est consacré jusqu'à la fin de sa vie à son œuvre, qu’il d’écrit comme une nouvelle pédagogie de l’art de vivre au quotidien pour accéder au bonheur. Une de ses grandes applications donnera naissance à l’Education Biocentrique **.

 

Rolando Toro était aussi musicien, peintre et poète. Ces toiles ont notamment été exposées en Italie et au Brésil.

 

Trois jours avant sa mort, il compose ses dernières lignes :

 

Je n’ai pas cherché le paradis de l’utopie. Ni le shangri-la du rêve. Ni le paradis social de la révolution. Ni les merveilles du pays d’Alice et les poudres magiques. Ni les gloires du pouvoir de la pensée positive. Je n’ai pas cherché un paradis religieux d’une vie après la mort.
 

J’ai voulu le paradis d’ici. Et je l’ai trouvé dans l’étreinte, dans les regards, dans les caresses, dans mes élans, dans mes abandons, dans les délices de mon corps, dans mon courage, dans mes pardons, dans le chemin de mon quotidien, dans la liberté à inventer ma vie et à me laisser inventer par l’amour.

 

*   Cette page a été construite à partir du site  d'Hélène-Jeanne LEVY BENSEFT

** La notion de "principe biocentrique" a été utilisée la première fois par Omraam Michaël Aïvanhov, un Sage bulgare du début du siècle dernier.

Pour recevoir nos informations

Une Sagesse Pratique

 pour faire éclore

le meilleur de la nature humaine

Biodanza Montargis

Sylvain Ibgui

Tel 09 601 555 71

Tel 06 744 134 27

Réalisation : Sylvain Ibgui

Consulter

Communiqués

 2019_La biodanza à Montargis_Loiret